english

La vie du programme à Ziguinchor

Formation des formateurs et des coachs

La formation des formateurs étaient articulées, d’une part, autour de la maitrise du contenu du curriculum et, d’autre part, autour de l’acquisition de méthodes interactives d’animation pour permettre aux facilitateurs d’offrir un apprentissage plus expérientiel avec une pédagogie centrée sur l’apprenant.

Les coaches ont été, quant à eux, préparés à suivre et accompagner le travail des facilitateurs sur le terrain.

«C’est ma deuxième participation au TOT, et je trouve que cette formation est excellente, très scientifique par rapport aux autres qui sont administrées dans les écoles. Elle permet à la personne qui n’est jamais parti à l’école de comprendre la vie en société et de savoir comment se comporter. Par rapport au curriculum je pense que c’est des leçons qui auront un fort impact dans leur quotidien. A mon niveau, j’ai acquis de nouvelles connaissances durant cette formation, mais également elle m’a permis d’améliorer la conception de mes supports visuels c’est à dire l’écriture et la présentation.» Awa Diop—Facilitatrice

Formation des jeunes

La formation des jeunes s’est faite suivant la méthodologie de l’apprentissage par l’action afin de:
- Renforcer leurs compétences et aptitudes de base, et de
- Prendre confiance et utiliser les connaissances et compétences acquises dans leurs vécus quotidiens.

Des jeux de rôle, des petits groupes de discussion, des activités en binôme et de réflexions personnelles ont été au menu des activités. Ils ont permis à l’apprenant d’être au cœur du processus d’apprentissage et d’avoir des impacts considérables au niveau des jeunes et de leurs familles. «Au début, en tant que jeune je n’avais aucune vision et aucun objectif, je croyais qu’on devait vivre au jour le jour. Je croyais également que sans l’aide de l’Etat la réussite n’était pas envisageable. Grâce à ce programme ma conscience a été éveillée et j’ai une meilleure vision de mon avenir professionnel. Je compte créer une grande entreprise avicole capable de ravitailler tout le secteur hôtelier de la région. Je sais qu’en me fixant des objectifs je pourrais les atteindre et employer beaucoup de jeunes de ma communauté en chômage.» Nfally Badji—Apprenant

Mobilisation communautaire

En vue d’apporter des changements positifs et concrets pour le développement des communautés, le programme YouthMap Casamance dans le cadre de la mise en œuvre de ses activités a organisé une journée de mobilisation communautaire dans la région de Ziguinchor

Cette mobilisation communautaire a offert l’opportunité aux différentes composantes de la communauté de définir et d’exprimer leurs besoins et objectifs tout en prenant des mesures collectives visant à les atteindre.

C’est dans cette démarche qu’il y’a eu une forte adhésion des différents segments de la communauté à savoir les jeunes, les familles, les structures socio-professionnelles, les autorités, les leaders religieux et traditionnels, les élus locaux etc. pour réfléchir ensemble autour de leur degré d’engagement à rendre pérenne le programme, et comment le programme peut les aider à contribuer au développement de leurs communautés. Chaque partie prenante a pu prendre différents engagements pour montrer son degré d’implication; formuler des recommandations allant dans le sens de rendre plus impactant le programme et d’assumer des responsabilités plus importantes. Ceci s’est traduit par la création d’une nouvelle structure communautaire ou plutôt d’un comité de suivi en charge de veiller aux objectifs qu’ils se sont assignés et de l’effectivité de leurs engagements et recommandations. «Le programme est venu aider les jeunes à avoir une vision plus claire de leur avenir. En plus de les accompagner dans leur éducation, il règle en même temps les problèmes de déperdition scolaire et de dépravation des mœurs. Le programme invite les jeunes à une prise de conscience sur leur manière de s’habiller et de se comporter dans la vie en société. En tant que parent, je pense que nous devons nous approprier le programme en sensibilisant d’avantage nos jeunes, les motiver, les encourager, à intégrer les leçons apprises dans leur quotidien. Mais également mettre en place un cadre de concertation pour un bon suivi de leurs Projets de Service Communautaire qu’ils auront à élaborer.» Marie Hélène KAMBOUYE—Parent d’élève

Projets de service communautaire

La conception, le financement et le suivi des projets de service communautaire ont été des moments forts du programme. Les projets de service communautaire ont suscité une grande motivation chez les apprenants, les facilitateurs et les communautés.

Dans la région de Ziguinchor, les apprenantes ont réalisé un jardin maraîcher bio au niveau de leur centre. Elles ont planté sur une surface de 500m2 des papayers qu’elles envisagent de transformer en jus et de les commercialiser.

Au delà de ce projet réalisé, d’autres ont pu également être mis en œuvre tels que: l’aviculture, la protection et l’amélioration de l’environnement et du cadre de vie, l’appui aux personnes vulnérables (distribution de vêtements et de moustiquaires imprégnées aux enfants talibés), la mobilisation contre les fléaux (grossesses et mariages précoces, Ist/Vih) etc.

Ces différents projets de service communautaire ont beaucoup ému les récipiendaires qui ont invité d’autres membres de la communauté à soutenir de pareilles initiatives. «Le projet de distribution de vêtements et de moustiquaires imprégnées aux enfants talibés est fort louable et je trouve que l’action de partager ce genre de dons à des daaras prouvent que les jeunes du quartier sont vraiment engagés pour la cause des enfants talibés et se préoccupent de leurs conditions de vie. Si chacun fait de la sorte, je pense qu’il n’y aura plus de mendicité comme cela se vit actuellement.» Omar Baldé—Maitre coranique