english

La vie du programme à Sédhiou

Formation des formateurs et des coachs

Cette formation était articulée autour du curriculum «Passeport Pour la Réussite» pour leur permettre d’acquérir toutes les connaissances nécessaires au bon déroulement des différentes sessions. Les coaches ont quant à eux, supervisés et accompagner le travail des facilitateurs sur le terrain.

Pour beaucoup de facilitateurs, «Passeport pour la Réussite» est radicalement différent des précédentes formations suivies, à la fois en terme d’approche, de méthodes et de thèmes abordés. Des thèmes qui, pour plusieurs, sont cruciaux et tout-à-fait adaptés à l’environnement des jeunes. «Avec cette formation, j’ai appris à améliorer mon sens de l’écoute et comment bien présenter une leçon avec une fiche. En plus, le curriculum va me servir de canevas en cas de difficulté car c’est très clair et bien structuré. Je pense aussi que le programme aura un impact sur la vie des jeunes. Ils pourront se départir de leurs mauvaises habitudes et mieux préparer leur avenir. » - Souleymane Diatta

Les témoignages des facilitateurs associés aux avis des coaches confirment l’impact des formations de formateurs sur la transformation et l’amélioration de leur approche pédagogique. Leur rôle en tant que facilitateurs leur a permis d’acquérir de nouveaux outils pédagogiques et de développer de meilleures relations avec leurs apprenants.

Formation des jeunes

Le caractère utile et applicable des compétences acquises dans la vie quotidienne semble constituer un des plus importants attraits du programme selon la grande majorité des jeunes. Il s’agit pour beaucoup d’un nouveau savoir qui se distingue par son aspect particulièrement pratique. A ce titre, le témoignage de Claude Gomis - Apprenant est éloquent « Je me battais souvent avec mes camarades et avec mes frères et sœurs parce que je n’écoutais personne et je réagissais très mal aux critiques. Avec le programme j’ai appris à écouter, à comprendre les autres, à mieux parler et à bien agir. J’ai moins de problèmes à l’école et à la maison et je suis devenu moins violent. »

Le programme a ainsi favorisé un changement de comportement des jeunes par le renforcement des compétences de vie telles qu’une plus grande capacité d’écoute, une meilleure compréhension et gestion des émotions, une meilleure communication avec leurs camarades et leurs parents, une appropriation des comportements sains, une meilleure implication dans la famille et un ancrage communautaire plus affirmé.

Mobilisation communautaire

Une journée de mobilisation communautaire a été organisé dans la région de Sédhiou en vu de créer une forte dynamique communautaire autour des activités planifiées pour une bonne atteinte des objectifs assignés du programme. Cette mobilisation communautaire s’est déroulée sous la forme d’un forum communautaire regroupant divers acteurs communautaires et institutionnels.

Pour pouvoir atteindre les objectifs de l’activité, des travaux de groupe ont été organisés pour réfléchir sur un certain nombre de questions sous forme de consignes destinées aux parents des apprenants, autorités, leaders, et aux jeunes.

A la suite d’un partage de ces idées en plénière des engagements ont été pris, des recommandations formulées par les différents acteurs pour mener à bien le programme dans la région de Sédhiou.

A l’issue de cette journée, Les participants ont mise en place un Comité de Suivi chargé de superviser l’effectivité des engagements et recommandations en tant que structure de veille et d’alerte précoce.

Projets de service communautaire

Dans le cadre des projets de service communautaire, les jeunes fournissent un service à la collectivité et, ce faisant, apprennent sur leur collectivité et sur eux-mêmes, tout en mettant en pratique des compétences telles que se fixer des objectifs, résoudre des problèmes et planifier.

A Sédhiou, les jeunes ont travaillé à la réhabilitation de la palmeraie de Nguindir. Ils ont mobilisé la communauté autour du désherbage et du reboisement de la palmeraie sur une surface de 100 hectares. Aujourd’hui cette palmeraie est devenue exploitable, les jeunes et la communauté y ont reboisé des arbres tels que le palmier. Ils ont laissé une autre partie pour faire du maraîchage et de la production de riz.

D’autres projets dans cette région ont porté sur des campagnes de sensibilisation qui impliquaient le personnel médical de la localité, les jeunes et leurs parents. Pour ce faire, les apprenants ont mis en œuvre un planning d’activités de sensibilisation dans les différents quartiers de leur villes ou villages. Certains ont réussi à animer des émissions dans les radios locales, d’effectuer des visites de sensibilisation à domicile, et des journées d’investissement humain. « Grâce au programme, nous avions mis en place un poulailler. Celui - ci nous a permis de régler le problème d’approvisionnement en poulet au niveau du village car les habitants sont obligés d’aller jusqu’en ville pour s’en procurer et le fait d’avoir mis sur pied ce projet a résolu cette question. A une autre échelle, ce projet de service communautaire nous a offert l’opportunité de générer des revenus.» SEDHIOU - Mamadou Saliou BAMBALY - Apprenant