english

Programme Challenge : Quand les jeunes s’investissent dans la préservation de l’environnement


Ils sont 25 jeunes et ils font partis de la cohorte agro-business 2014 du programme Challenge au CIH de St-Louis. Après 9 mois de formations intenses sur les compétences de vie et en entreprenariat, ces jeunes ont effectué divers ateliers thématiques, plateformes financières, expéditions pédagogiques au cours duquel ils ont renforcé leurs capacités, affiné leurs idées de projet et rédigé leurs business plans. Dans cette même perspective ils ont eu à élaborer des projets de services communautaires qui rentrent dans la feuille de route du programme.

L’enjeu du PSC est de mobiliser et d’impliquer la communauté autour d’une activité en vu d’aplanir les difficultés qu’elle rencontre et d’améliorer leur existence. Les jeunes de la cohorte agro-business du CIH se sont concertés ainsi avec les populations pour rédiger ensemble un projet de service communautaire portant sur le «Vermicompost en micro jardin».

L’objectif de ce projet est d'inviter la communauté à un changement de comportement et de l’aider à poser des actes citoyens générateurs de revenus. «En notre qualité d’acteurs de développement, nous avons l’obligation d’inciter nos populations à prendre en charge leur propre développement. Par ce projet de service communautaire, intitulé Vermicompost en micro jardin, notre communauté sera capable de façonner davantage son environnement et d’en tirer une meilleure hygiène de vie corrélée à l’accroissement de son pouvoir d’achat».
 Ce projet joue également un rôle important dans l’environnement dans la mesure où c’est les familles qui prennent en charge la gestion de leurs ordures ménagères. Un projet à fort impact social et économique. «Le projet consiste à permettre à chaque ménage de pratiquer en pleine terre ou sur terrasse le micro jardinage et d’installer à coté, un vermicomposteur qui permet de recycler les déchets de cuisines et d’en extraire du jus de compost destiné à fertiliser ce micro jardin».
 L’implantation du vermicomposteur dans les ménages est une réelle alternative pour la réduction des matières résiduelles et des émissions de gaz à effet de serre. L’engrais qui résulte du compostage enrichit le sol, augmente la richesse nutritionnelle des cultures et permet à la communauté d’avoir des revenus.

La mise en œuvre de ce projet sera accompagnée dès lors, d’un travail de sensibilisation, puis d’une initiation au compostage. Les résultats attendus seront remarquables sur le terrainet au sein des ménages. «On va démarrer avec 20 concessions et installer dans chacune d’elles, 2 conteneurs de vermicomposteurs pour le compostage des déchets de cuisine. Ceci se fera après un travail préalable de sensibilisation des habitants sur l’intérêt du recyclage des ordures. C’est là une activité génératrice de revenus, qui permet aux ménages de faire beaucoup d’économie».

En plus de contribuer à changer durablement les comportements, de responsabiliser les individus (limiter les déchets), d’aider des familles à prendre conscience des enjeux environnementaux et à adopter une démarche éco-citoyenne, ce projet de service communautaire permettra à la fin de:

  • Préserver l’environnement grâce au tri et à la valorisation des ordures ménagères (un quartier plus propre sans dépôt sauvage),
  • d’amoindrir le coût des intrants au bénéfice des horticulteurs de la localité,
  • d’accroitre le pouvoir d’achat des ménages,
  • préserver la santé des populations grâce à l’utilisation du jus de compost dans la fertilisation des sols pour obtenir des produits bios exempts de toxicité.
comments powered by Disqus