english

Portraits des Facilitateurs Ziguinchor

  • AWA Diop

    Pour Awa Diop, le travail de facilitateur n’est pas qu’un simple métier de gagne pain, mais une mission pour venir en aide aux personnes en difficulté. Son objectif est de les aider à prendre en main leur vie tout en les encourageant à changer positivement leurs comportements. 

  • Abdou Rahime Badji

    Abdourahmane Badji est un homme qui a toujours rêvé de servir son pays, les nombreuses formations et activités effectuées durant son parcours professionnel le prouve. Diplômé d’une licence professionnelle en gestion, il a commencé à faire des enquêtes pour des organisations en participant au recensement des populations de sa région et sur les bourses de sécurité familiale.

  • Boubacar Sow

    Boubacar Sow est un homme très engagé pour la cause des jeunes. Pour lui, il est temps d’aider les jeunes à réussir leur vie pour relever les défis de la pauvreté et de l’insertion professionnelle.Pour y parvenir, Boubacar veut d’abord leur offrir une formation de qualité et une meilleure condition de vie. 

  • Issa Seck

    N’eût été le puits qu’il avait vu avec le logo USAID/EPQ à Diakène Diola, Issa Seck n’aurait jamais cru à la fiabilité du programme YouthMap Casamance; car ayant toujours entendu des activités effectuées par certains programmes dans sa région sans d’actes concrets.

  • Julienne Bassene

    Passionnée de l’encadrement et de la formation, Julienne Bassène se donne corps et âme quotidiennement pour assurer le suivi des filles du CRETF. Pour elle, ces filles représentent l’espoir de tout un pays.

  • Boubacar Djighaly

    Très actif dans les mouvements associatifs, Boubacar Djigaly est un citoyen modèle dans sa communauté. Volontaire au service civique national, Boubacar sert également de relais communautaire et sensibilise beaucoup les populations sur la santé reproductive, les violences faîte aux femmes etc.

  • Bassirou Fall

    Journaliste de formation, Bassirou Fall est un grand passionné de l’éducation. Dès son jeune âge, il avait commencé a donné des cours privés aux enfants de son quartier de façon bénévole. L’habitude vient en mangeant, il oriente sa carrière dans ce domaine et fait une formation à la FASTEF pour devenir un enseignant confirmé.

  • Fatimata Bintou Fall

    Etre plus proche de sa communauté et se rendre utile c’est ce que désire Fatimata Bintou Fall. Mais comment procéder pour se faire? Mystère! Jusqu’au jour où elle entend parler du programme YouthMap Casamance et de ses objectifs.

  • Roland Ndecky

    Très impliqué dans les mouvements associatifs de jeunes, Roland Ndecky n’a qu’une seule motivation: servir et aider les jeunes qui sont dans des situations défavorisées, changer positivement leur vie et apporter un soutien à sa communauté.

  • Ibrahima Motafé Diédhiou

    Animateur socio-culturel et moniteur des collectivités locales de profession, Ibrahima Motaffé avait un style propre d’encadrer et de donner des leçons aux jeunes de son centre le CEDPS de Ziguinchor. Mais un jour, voyant un de ses collègues procéder différemment, il commence à assister à ses cours et fut rapidement captivé par son approche pédagogique...

  • Tombon Diamanka

    C’est parce que l’ancien programme USAID/EPQ, a eu des effets positifs sur les jeunes de sa communauté que Tombon Diamanka a décidé de poursuivre le combat pour le changement avec cette fois-ci le programme YouthMap Casamance.

  • Samboudiang Kambaye

    Cela fait 30 ans maintenant que Samboudiang Kambaye consacre sa vie dans l’encadrement des jeunes de différentes couches sociales. «J’ai toujours été dans les mouvements des éclaireurs et J’ai toujours aimé travailler avec des jeunes car leur éducation me tient beaucoup à cœur. A chaque rencontre j’apprends toujours de nouvelles choses » dit-il.

  • Mariama Geneviève Dasylva

    Son plus grand souhaitc’est d’être la voix des jeunes filles victimes de viol. Mariama Geneviève Dasylva est une femme passionnée de l’encadrement des jeunes car pour elle, on apprend beaucoup d’eux et cela permet de s’enquérir de leurs situations, de partager leurs difficultés et de trouver ensemble des solutions.

  • Dianoune Diatta

    Dianoune Diatta est très motivé par l’idée de contribuer à la formation et à la citoyenneté des jeunes de sa communauté. En effet, depuis une dizaine d’année, il encadre et forme des jeunes en lettres et en anglais. Dianoune est formateur en pédagogie de la remédiation, il a eu un diplôme d’Etat des moniteurs des collectivités d’éducateurs.

  • Mouhamed Sagna

    C’est parce qu’il veut devenir un pionnier dans sa communauté que Mohamed Sagna s’investit dans les domaines qui touchent la formation des jeunes. Enseignant à l’Agence des Musulmans d’Afrique, Mohamed, travaille d’arrache pied pour aider la nouvelle génération à connaître les réalités de la vie.

  • Denis Moustaph Sané

    Denis Moustaph Sané est un jeune très dynamique et très engagé dans les mouvements associatifs et activités qui touchent les jeunes. Encadreur à l’YMCA (Young Men’s Christian Association), il passe la majeur partie de son temps à accompagner des jeunes pour qu’ils puissent acquérir des compétences, des connaissances et une confiance en soi.

  • Claire Lydie Diédhiou

    Claire Lydie Diédhiou est une passionnée de l’éducation. Après l’obtention de son diplôme d’Etat en tant que monitrice, elle commence a dispensé des cours à la maternelle Kalima 3. Son principal défi est de relever le manque d’éducation des enfants et la non-scolarisation des filles.

  • Malamine Badji

    Malamine Badji a toujours été fasciné par le style pédagogique d’un de ses collègues Samboudiang Kambaye. En effet ce dernier était à l’époque facilitateur du programme USAID/EPQ.

RSS Feed