english

Ouverture de la huitième session du programme YALI


Créateurs d’impact, voilà le qualificatif qui sied le mieux pour définir les jeunes talents réunis à Dakar dans le cadre de la huitième session du Young African Leaders Initiative Centre Regional de Leadership Dakar (YALI CRL Dakar). Partenaire institutionnel du programme, SYNAPSE CENTER participe à sa mise en œuvre dans le cadre d’une collaboration avec le CESAG et le WARC. Ce lundi 16 octobre marque le début de la huitième session avec une journée d’orientation qui reunit des jeunes engagés à faire parti de l’aventure qui ménera à l’emergence de l’Afrique. Des talents qui ont suivi un processus de selection rigoureux et qui comptent parcequ’ils sont convaincus qu’ils le peuvent, impacter positivement le continent.

Le YALI c’est cinq semaines de formation en presentiel et sept semaines en post formation. Dans ce centre de leadership, les bénéficiaires sont repartis dans trois composantes business&entrepreneurship, civic leadership et public management. Ainsi donc les entrepreneurs d’Afrique, les leaders de la société civile et les acteurs publics sont initiés aux rudiments du leadership et aux fondamentaux necessaires pour impulser le changement, porteur de valeur ajoutée au bonheur des populations africaines.

Ce programme est un investissement dans une jeunesse qui a un potentiel démontré en leadership à travers une implication dans leur communauté et un accompagnement de celle ci qui se traduit à travers des réalisations concrètes.

Le programme YALI suit un process innovant en U à travers des phases d’observation, de retraite et d’action. C’est donc suivant une logique de déconstruction- reconstruction que les jeunes vont se confronter à une multitude de situations, à des défis multiples mais surtout agir ensemble et nouer des collaborations fructueuses pour l’Afrique. Un process qui rappelle une belle citation qui saute à l’œil à l’entrée de cet auditorium « Eduquer un homme, c’est le mettre en état de faire face à toutes les situations » John G HIBBEN

C’est avec une forte conviction et beaucoup de pédagogie que les mangers du programme ont abordé le contenu de la formation afin d’en expliquer les contours devant un public curieux et excité à l’idée de découvrir la belle aventure YALI. Moussa DIENG, Daouda FAYE et Mamadou NDIAYE sont revenus de fond en comble sur le déroulement du programme et les informations à retenir.

C’est donc un plan de formation pour encadrer, inspirer, encourager et exhalter la culture de l’action parce qu’elle seule est porteuse de grace et de changement positif pour le continenent. L’action salvatrice, portée par une jeunesse consciente et résolument engagée, est la seule panacée capable de guérrir le continent de ces vieux maux. Ici la parole se joint à l’action pour transformer les communautés comme pour rappeller Herbert SPENCER « le grand but de l’éducation n’est pas le savoir, mais l’action ».

La pause, pretexte pour échanger et nouer des contacts a été l’opportunité d’initier une discussion enrichissante avec un des bénéficiares. Le jeune Ousmane MAIGA, agé de vingt deux (22) ans est originaire du Mali. Inscrit en master1 à la faculté d’histoire et de géographie de l’Université des Sciences Sociales de Bamako(USSB), ce futur géophysicien est porteur d’un ambitieux projet de transformation des bouts de vidange en engrais bio organique pour l’agriculture. L’idée est d’autant plus pertinente qu’elle permet aux agriculteurs maliens d’acquerrir cette denrée à moindre cout. L’impact social du projet est visible. Ousmane, qui se definit comme soldat de l’Afrique et citoyen du monde reve grand et ambitionne de se positionner à travers une proposition de valeur innovante pour devenir le principal fournisseur d’engrais bio à coté de Toguna agro industries, entreprise leader dans le domaine au Mali.

Pour rappel le programme YALI fut lancé en 2010 par le président OBAMA. Le centre régional de leadership Afrique de l’ouest a formé jusque là mille deux cent(1200) jeunes qui actuellement s’activent et travaillent pour accélérer l’exaltante marche du contienent vers son emergence. C’est dans cet elan que s’inscrit cette huitième promotion, héritière du leg des generations précédentes et devant relever l’exaltant défi de garder haut le flambeau d’un programme d’excellence au service d’une Afrique meilleure.

comments powered by Disqus