english

Ndèye Fari Fall

26 ans

  • Projet: Samb et Frères
  • Secteur: Agroalimentaire
  • Localité: Thiès

Pour ceux qui la connaissent, Ndèye Fari Fall est l’une de ces jeunes femmes battantes, qui ont le culte du travail. Elle a été élevée par sa tante, qui était commerçante et déléguée de marché. Cette dernière faisait la navette entre le Sénégal et le Mali, dans le cadre de ses activités commerciales. Très submergée par ses voyages incessants, elle confie à Ndèye Fari la table de marchandises qu’elle tenait au marché, afin qu’elle en assure la vente. C’est ainsi que Ndèye Fari apprit à faire du commerce. Peu de temps après, elle dut arrêter ses études en classe de CM2 et se reconvertir en femme de ménage, pour pouvoir subvenir à ses besoins.

Au fil des années, Ndèye Fari se marie. Grâce à l’appui financier de son époux, elle met en avant ses atouts de commerçante, afin de générer ses revenus. Elle commence par vendre des gâteaux à base de mil et de pâte d’arachide. Plus tard, elle ajoutera à cette activité, la vente de petit-déjeuner dans les écoles, durant l'année scolaire. Mais cette situation n’a duré que le temps d’une rose, car en fine femme d'affaires, elle se rend très vite compte que son activité initiale lui permettait, avec un moindre investissement, de générer plus de bénéfices. Elle décide alors de s'y consacrer entièrement, en la faisant avec beaucoup de soin et de qualité. Ce qui aura pour conséquence la fidélité et l'accroissement du nombre de ses clients. 

Animée d’une réelle volonté de réussir, Ndèye Fari est cependant confrontée au manque de formation et de matériel appropriés, ce qui constitue un frein pour sa production. Grâce à sa participation au programme Jeunes Agriculteurs, elle suit une formation en transformation des céréales locales, à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Thiès. Depuis, ses connaissances se sont renforcées et elle arrive à optimiser ses bénéfices. «Synapse avec son programme Jeunes Agriculteurs fait du bon travail au niveau des jeunes, surtout pour les femmes et ceux qui n’ont pas eu la chance d’aller à l'école» témoigne t-elle.

Aujourd’hui ce travail est sa plus grande fierté, car il lui a permis d’avoir une autonomie financière. Pour parler de son aventure entrepreneuriale, cette femme déterminée nous confie: «peu importe le chemin que l'on emprunte, l'essentiel est de savoir où l’on va». 

Ndèye Fari est membre de l’Association CDS Térranga, qui vise à contribuer au développement du Sénégal. Pour elle, «le développement du pays passe d’abord par le consommer local, tout en misant sur la qualité des produits et le respect de nos ressources» 

Par ailleurs, derrière cette femme travailleuse qui a fait 9ans de carrière et qui emploie 2 salariés dans son activité, se cache aussi une vraie mère poule. Ndèye Fari est très soucieuse du bien-être de sa progéniture et ne rate aucune occasion pour partager de précieux moments avec sa famille. D’ailleurs son modèle de leadership n’est pas sorti de ce cadre, sa mère reste l’une de ses plus grandes références.