english

filière production

Dans le secteur de la production, les bénéficiaires des cohortes du CIH, de l’Asescaw (St-Louis) de l’Ensa, du CCIAT (Thiès) et de Sangalkam (Dakar), ont développé plusieurs activités génératrices de revenus portant sur le maraîchage (gombo, tomates, oignons, patates douces), l’horticulture, la production de riz, de maïs et de mil.

L’intervention des jeunes dans cette filière a permis de résoudre un certain nombre de défis auxquels, leurs communautés étaient confrontées notamment l’émigration clandestine, l’exode rural, la pauvreté, la sous alimentation, le chômage etc.

Dans ce lot de participants, on note de brillants agro-preneurs qui, aujourd’hui ont réussi a suscité l’espoir chez d’autres jeunes de leurs localités en leur offrant de par leur projet un travail, des revenus considérables et une amélioration de leur santé.

Le cas de Baye Massamba Sakho de la région ST-Louis en est une parfaite illustration.

Son projet porte sur la production et la transformation des feuilles de Moringa communément appelé le Nébéday. Ce dernier a eu un réel impact sur la santé des populations grâce aux propriétés médicinales que contiennent ces feuilles qui ont permis de prévenir certaines maladies comme le diabète.

De plus, Baye Massamba partage ses expériences et les connaissances acquises du programme avec de jeunes talibés tout en les formant dans le métier. En collaboration avec un maître coranique, aujourd’hui ces talibés ont une vie décente et sont dans de meilleures conditions. « Le programme m’a beaucoup appris. Il m’a permis de croire en moi, de savoir qu’il y’a une possibilité de réussite à St-Louis et de se fixer chez soi afin de lutter contre l’émigration clandestine. »

D’autres jeunes à l’image de Massamba ont eu un parcours exceptionnel dans la mise en œuvre de leur projet. C’est le cas de Moustapha Mbow. Devenu aujourd’hui, un véritable entrepreneur, il est de ce qui innove en valorisant les ressources locales du pays. Son entreprise "Tolou Papa Aladje" basée à Keur Madiabel dans la région de Kaolack intervient dans la production et la commercialisation du gombo. Actuellement il a, à on actif une équipe de 03 permanents et une quinzaine de journaliers.

Cliquez ici pour découvrir son projet :




Nos agropreneurs en action!