english

Deuxième jour de la formation des formateurs : Apprendre pour transmettre!

Le deuxième jour du TOT(training of trainers) du programme scolaire Naatange Art La a débuté ce matin à la salle Mandela dans une atmosphère marqué par le froid de décembre.

A SYNAPSE, Le TOT engage les participants dans un processus d'apprentissage distribué et complet de plusieurs jours qui renforce les connaissances et les compétences nécessaires pour former efficacement les éducateurs.

Il a suffi aux facilitateurs de faire appel aux activités énergisantes pour stimuler les participants et réveiller en eux l’envie et l’engagement nécessaire pour attaquer cette seconde journée de formation.

Cette atmosphère chaleureuse marque les actions menées dans le cadre de cette formation des formateurs qui doivent encadrer le programme scolaire de Naatange Art La dans huit établissements cibles avec un impact sur 160 élèves.

Le CEM Ousmane Socé DIOP, le CEM Ndiarka DIAGNE, le lycée Mame Yéli Badiane, l’école sénégalo-américaine SABS, l’école élémentaire du centre Talibou Dabo, le lycée John Fitzgerald Kennedy, le CEM Seydou Nourou Tall sont entre autre les établissements bénéficiaires de la première phase de ce programme.

Pour Antoine MANE du groupe scolaire Seydou Nourou TALL de Pikine, ce programme vient à son heure. Au niveau de son établissement, le programme scolaire va travailler avec le Club de Littérature, Art et Philosophie(CLAP) qui a une bonne expérience de participation à des programmes scolaires. Leur engagement les a conduit à participer au concours télévisé « English lovers awards » et a gagné le prix du concours des 10 mots de la francophonie. Il s’y ajoute que la banlieue dakaroise regorge de potentialités et il est important d’offrir aux jeunes des activités favorisant l’éclosion de leurs talents en milieu scolaire. Autant de raisons qui montrent la pertinence du programme scolaire Naatange Art La avec l’objectif d’offrir des activités extra-curricuaires et promouvoir la citoyenneté des élèves à travers des projets de service communautaire.

Article : Birane Salane

comments powered by Disqus