english

Dakar Symposium

Du 23 au 25 Janvier 2013 s’est tenu à Dakar un symposium de 3 jours organisé par la Fondation Internationale de la Jeunesse (IYF) en collaboration avec le Youth Employment Network (YEN) dans le cadre du Global Partnership for Youth Employment (GPYE), pour réfléchir et proposer des solutions concrètes et durables pour l'employabilité et l'entrepreneuriat des jeunes en Afrique.

Plus de 200 leaders de gouvernements, d’entreprises, d’organisations de la société civile et de jeunesse provenant d'Afrique, des Etats Unis et d’Europe se sont réunis à Dakar pour réfléchir sur des solutions concrètes à la crise du chômage des jeunes en Afrique dont les 40 millions de jeunes sans emploi suscitent un intérêt croissant et appelle à l'action. Cette conférence intitulée « Ideas4Work », qui s’est tenue du 23 au 25 Janvier 2013 au King Fahd Palace de Dakar, est une initiative du Partenariat Mondial pour l'Emploi des Jeunes (GPYE) et est soutenue par la Banque Mondiale, International Youth Foundation (IYF), Youth Employment Network (YEN), l'Arab Urban Development Institute, et Understanding Children's Work Project.

Lors de la réception d'ouverture, l'ambassadeur américain Lewis Lukens a souligné l'engagement ferme du gouvernement des États-Unis à accroître les opportunités d’insertion des jeunes dans la vie active et à les aider à jouer un plus grand rôle dans la société. L’Afrique sub-saharienne a la population la plus jeune du monde, ce qui offre de superbes chances de changements positifs, mais qui crée d’un autre côté d’énormes défis pour le continent, a dit Ambassadeur Lukens. Si nous souhaitons atteindre nos objectifs, au Sénégal et dans d’autres nations africaines, de croissance économique à long terme, nous devons impliquer et engager les jeunes gens dans nos efforts, conclura t-il.

Le GPYE est soutenu par le Fonds de Subvention au Développement de la Banque mondiale et il est rejoint pour le parrainage de cet événement par l'Agence Américaine pour le Développement International (USAID), la Fondation Jacobs (Jacobs Foundation) et l'Agence Suédoise de Coopération Internationale au Développement (Swedish International Development Cooperation Agency – SIDA).