english

Ateliers d'experts

Synapse Center a le plaisir de vous convier au prochain Atelier d'expert qui sera animé par Mme Aissa DIONE, Fondatrice AISSA DIONE TISSUS et par M. Mapenda DIOP, Fondateur « Expat-dakar.com et DG Ringier Sénégal

Objectifs de l’atelier :

  • Présenter et échanger avec les participants sur le parcours des conférenciers
  • Présenter et échanger avec les participants sur la question du leadership et de l’entrepreneuriat des jeunes en Afrique
  • Échanger avec les participants sur divers sujets qui les intéressent
  • Guider les participants suivant leurs aspirations et engagement à Bâtir l’Afrique

  Date et heure: Vendredi 21 Juin de 14h30 à 18h00
    Lieu: Synapse Center.
   Info line: 33 869 36 27.

*51 bénéficiaires de la quinzième session B&E (porteurs de projet et chefs d’entreprise issus de 14 pays d’Afrique, avec pour principaux secteurs d’activité l’agrobusiness, la formation, les TIC, l’artisanat ) .

  • Mme Aissa DIONE
  • Fondatrice de AISSA DIONE TISSUS S.A

D’origine franco-sénégalaise, elle est née à Nevers. Après avoir suivi des études d’Art en France, elle poursuit ses études à l’Université de Dakar où elle finalise une licence en anglais et une licence en Philosophie.

Ayant retrouvé son père au Sénégal et au contact de sa grand-mère, elle commence à s’intéresser au Tissage traditionnel. A l’occasion d’un projet d’aménagement qu’on lui confie, et avec l’aide du premier tisserand, elle met au point l’élargissement du métier à tisser traditionnel mandjaque qui passe ainsi de 15 cm à 90 cm de large, dans une avancée technique inédite.

Puis elle utilise ses qualités d’artiste peinte pour réinventer un design textile plus sobre et plus contemporain, en introduisant de nouveaux coloris et de nouvelles matières complémentaires au Coton.

De tel progrès lui ont ouvert très vite les portes des marchés internationaux et tout spécialement des maisons de luxes comme Hermès. Elle découvre alors que ces textiles sont parfaitement adaptés au monde de la décoration intérieure du mobilier mais aussi de l’accessoire.

Elle commence alors à travailler avec les plus grands noms comme M. Jacques Grange, Peter Marino, Fendi, Promemeria, Rose Tralow…

Très engagée sur la question de l’organisation de la production et découvrant au fil du temps les aberrations économiques se dissimulant derrière la filière Coton, elle fonde en 1992 Aissa Dione Tissus S.A., dont le crédo est la valorisation des Savoir Faire au Sénégal. Cette petite compagnie s’est fortifiée en associant le travail du bois et du textile et a pu créer 100 emplois permanents.

Surmontant de nombreuses difficultés grâce à sa créativité et à sa passion, Aissa Dione maintient en vie la dernière entreprise textile au Sénégal. La posture de recherche technique permanente et d’adaptabilité aux situations difficiles a permis à l’entreprise de pénétrer les marchés de l’hôtellerie. On note en premier lieu, l’hôtel Saxon à Johannesburg, Bora Bora Meridien, King Fahd Palace, Djoloff et Pullman Teranga au Sénégal.

Avec une philosophie très particulière qui prône la mise en œuvre du Made in Sénégal grâce à l’union des Savoir Faire traditionnels et de l’industrie, elle s’engage très fermement sur la question de la transformation des matières premières localement, comme source de développement économique et défend un type d’industrie SOFT qui privilégie la qualité au nombre…

Son entreprise est exemplaire et ce modèle lui a permis d’être consultée par le gouvernement du Burkina-Faso et le gouvernement du Togo. Plus récemment et pour les mêmes nécessités, Aissa Dion a réussi à mener à bien une collaboration avec un atelier au Japon, développant une collection en soie.


  • M. Mapenda DIOP
  • Fondateur & CEO TooDigital Invest

Né à Dakar, Mapenda DIOP est titulaire d’une maîtrise en gestion des entreprises et d’un Master en Intelligence économique de l’université́ de Poitiers en France. En 2004, après un bref passage dans le secteur des télécommunications au Sénégal, il intègre le Service économique de l’ambassade de France. Au contact de ses collègues expatriés, il trouve opportun de développer le site d’annonces gratuites expat-dakar.com, une plateforme sur laquelle on peut tout vendre et tout acheter. Une première alors au Sénégal. En 2010, après six années d’activités, il quitte l’ambassade de France et se lance dans l’entreprenariat en créant l’agence digitale EDCOM.

En 2014, Mapenda DIOP ouvre le capital de sa société́ au premier Groupe suisse de médias, Ringier avec qui il lance plusieurs plateformes internet en Afrique. Depuis, tout en restant un entrepreneur dans l’âme, il participe activement au développement du Digital en Afrique à travers la société́ TooDigital Invest qui gère des participations dans des startups.


  • M. Adama KANE
  • Social entrepreneur, Ashoka Fellow , Senior ICT Professional

Très jeune, Adama s’est distingué par son ingéniosité dans le système communément appelée « Système D »au Sénégal. Né dans une très grande famille, il a compris très tôt qu'il devait être productif afin de pouvoir poursuivre ses études. C’est dès son plus jeune âge que naît en lui ce désir d’entreprendre parallèlement à ses études. A l'âge de 12 ans il se met à vendre de l'eau et des crèmes glacées, puis devient assistant-maréyeur à l’âge de 13 ans ensuite apprenti-tailleur et finit par créer une entreprise d'élevage de poulets. 

Travailleur acharné, son dynamisme et sa détermination lui ont permis d'être parmi les 2 étudiants sélectionnés pour une bourse offerte par la Sonatel en 1997, pour le cycle d'ingénieur à l'ESMT. Après l’obtention de son diplôme, il a rejoint la société en tant qu’ingénieur en télécommunications et a occupé 5 différents postes de manager en 18 ans de carrière, trouvant à chaque fois des moyens créatifs d’améliorer le fonctionnement des activités en entreprise. 

Entre autres réalisations, il a lancé le premier centre d’appel centralisé de la Sonatel à Dakar et les premiers services de géolocalisation par satellite (GPS) en 2003. Il a par la suite participé à l’élaboration d’importants programmes tels que le Document de stratégie pour la réduction de la pauvreté (DSRP) et la rédaction des codes de télécommunication ainsi que de grands projets d’infrastructure de télécommunication (stations satellites et câbles sous-marins). Son expérience dans le secteur de la pêche développé à son jeune âge l’a également amené à développer l’application « EcosPeche » avec un ami en 2011 comme projet visant à lutter contre la pêche illégale. L’application à ensuite été racheté par le Ministère de la pêche. 

Un mois avant la naissance de son premier enfant, Adama s'est rendu compte de l'ampleur du problème des médicaments non utilisés. Avec sa femme, dans des efforts pour faire plus de place au futur bébé, ils ont remarqué le volume de médicaments accumulés pendant de nombreuses années et dont la plupart étaient périmés. Il pensait que surement ses voisins, proches parents et certaines personnes dans le besoin auraient pu les utiliser avant leur expiration. 

Il a ainsi démarré le projet JokkoSanté en recevant le soutien de la Sonatel-Orange qui a su déceler le potentiel de ce projet et a fourni non seulement un soutien institutionnel auprès des institutions mais aussi a financé le projet pilote. Il s'agissait du premier cas de soutien à un Intrapreneur initié par une entreprise au Sénégal. 

En mai 2017, Adama a été invité à prendre la parole au siège des Nations Unies et a été reconnu comme l'un des 12 principaux innovateurs pouvant contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable d’ici 2030. 

Adama est un mari et père de deux enfants et souhaite contribuer à laisser un héritage positif aux générations futures. 

Distinctions : 
  • En juillet 2016, au concours international de la santé digitale, JokkoSanté a remporté à l'unanimité, pour la première fois depuis 10 ans, le Grand Prix toutes catégories confondues devant 24 projets européens 
  • En octobre 2016, Adama a été élu Fellow Ashoka -JokkoSante a été sélectionné par l’African Entrepreneurship Award 2015 comme meilleur projet africain dans un domaine inexploré ainsi que celui de la préservation de l'environnement, avec un prix de 150 000 USD. 
  • En Octobre 2015, JokkoSanté a reçu un Certificat d'Excellence délivré par l'Union internationale des télécommunications. 
  • C’est l’un des neuf meilleurs projets d’Afrique et d’Asie sélectionnés par l’Observatoire de la e-santé des pays du Sud en 2016.



Les INVITÉS des sessions précédentes