english


Synapse Center a eu le privilège de recevoir dans ces locaux le vendredi 21 juin 2019, deux leaders inspirants et aux parcours riches d’expériences édifiantes et instructives. Mme Aissa Dione et de M. Mapenda Diop évoluant respectivement dans les secteurs de l’artisanat et de du E-Commerce, ont su inspirer et motiver nos jeunes entrepreneurs de la session 15 du YALI Dakar lors d’un atelier d’expert.

Après une brève présentation du YALI Dakar et des profils des participants au programme Business & Entrepreneurship de cette quinzième session, M. DIOP prend la parole pour échanger avec ces jeunes leaders venus de 15 pays d’Afrique.

M. DIOP débute ainsi son intervention en exprimant la joie qu’il a de se retrouver pour un partage d’expérience dans les locaux du Synapse Center devant autant d’entrepreneurs qui incarnent le devenir de l’Afrique, tout en espérant que cette modeste contribution sera pour eux une source de motivation pour l’accomplissement de leurs différents projets. Dans une première partie de son exposé, il parlera de son parcours scolaire en précisant qu’il a quitté le Sénégal à l’âge de 14 ans pour la France ou il a réalisé ses études secondaires et universitaires, études qui seront sanctionnées par une maîtrise en gestion des entreprises et un Master en Intelligence économique de l’université́ de Poitiers.

Durant son intervention, M. DIOP a surtout fait ressortir l’importance de la formation, savoir ce qu’on veut faire et se former pour atteindre ses objectifs. En effet, étant dans un monde très compétitif, nul ne peut quel que soit son activité rester en marge de l’évolution. Et pour cela en tant qu’entrepreneurs, il est essentiel d’être expert dans son domaine en actualisant ses connaissances. Sortis fraichement de l’université, il a eu plusieurs opportunités qu’il n’a pas saisit car son désir de revenir sur sa terre natale était plus fort. M. DIOP nous relate dans une deuxième partie, son aventure entrepreneuriale qui démarre quelques années après son retour lorsqu’il décide de créer « Expat Dakar », une décision partie d’un simple constat : le besoin d’informations des expatriés commençant par lui-même qui depuis l’Europe se posait des questions sur son retour, les écoles, l’intégration…

Dans l’exposition de son expérience entrepreneuriale, Il a sensibilisé les jeunes entrepreneurs de la quinzième session du YALI Dakar sur les défis que l’on peut rencontrer dans l’entrepreneuriat tout en insistant sur le fait qu’il faut oser, le plus difficile étant de persévérer quand on est face aux difficultés. Il a aussi encouragé ces jeunes leaders à croire en eux et à croire en cette Afrique riche qui regorge d’un grand potentiel : sa jeunesse. Son allocution a pris fin sur des conseils aux jeunes à qui il a tenu à rappeler qu’il a commencé sans argent et sans accompagnement. Il est en effet contre cette tendance qui veut qu’on dispose au préalable d’argent pour démarrer un business.

Suite à l’allocution de M. DIOP, des échanges entre les participants et l’invité ont suivi avant d’accueillir Mme DIONE qui a ensuite pris la parole en remerciant Synapse Center pour l’opportunité qui lui a été offerte de partager son expérience avec de jeunes entrepreneurs venus de divers horizons.

La Fondatrice d’AISSA DIONE TISSUS est revenu sur son parcours duquel nous retiendrons les quelques lignes qui suivent. C’est près avoir suivi des études d’Art en France que Mme DIONE vient poursuivre ses études à l’Université de Dakar où elle finalise une licence en anglais et une licence en Philosophie. Elle développe ensuite son talent pour l’artisanat du tissu, un art hérité de sa grand-mère et qu’elle réussit à transformer d’activité manuelle en une activité industrielle des années plus tard.

Malgré les nombreuses difficultés auxquelles Mme. DIONE a fait face dans le secteur de l’artisanat au cours de ses années, elle a su rester déterminée et motivée car son ambition était plus grande. Elle a donc invité les entrepreneurs à être passionnés de ce qu’ils font, et de voir au-delà du gain que l’on peut se faire à travers son activité. En tant qu’Africains ils doivent travailler pour la valorisation du made in Afrique, et être fières de participer au développement économique de leurs pays.

Après ces deux allocutions, les participants qui étaient tous impatients de poser des questions aux invités se sont constitués en groupes pour former des cercles de leadership et ensemble, discuter des leçons apprises des expériences de nos deux éminents leaders. S’en est suivi des échanges et partages instructifs qui sans doute, contribueront significativement au développement de ces jeunes leaders Africains, porteurs de projets innovants dans les secteurs à fort potentiel en Afrique.

Voir plus sur flickr.


Nos derniers invités...