english

Angèle Victorine Coly

26 ans

  • Projet: Saveurs Vicky
  • Secteur: Agroalimentaire
  • Localité: Thiès

Angèle est une jeune femme très sociable, ouverte d’esprit et très curieuse. Issue d’une famille de 5 enfants, elle est née à Bambey, une ville au climat chaud et aride. A l’âge de 12 ans, sa famille déménage à Pout, ce qui lui permit de découvrir les potentiels agricoles de ce milieu.

Après ses études primaires à l’école Sainte Croix de Bambey, elle obtient son certificat de fin d’études élémentaires, qui lui ouvre les portes du moyen secondaire. A ce niveau aussi, elle décroche avec succès le BEFEM en 2005. Elle poursuit ainsi ses cours au lycée de Pout jusqu’en classe de terminal. Le baccalauréat en poche en 2008, elle effectue alors une formation professionnelle en Commerce International et Banque Assurance, à l’IPAIM de Thiès. Elle en sort major de sa promotion avec la mention assez bien et le diplôme de BTS d’Etat. Avec un parcours aussi brillant, Angèle regrette tout de même le fait de n’avoir pas pu aller à l’école d’excellence des jeunes filles de Mariama Bâ de Gorée.

La fin de sa formation est sanctionnée par un stage à l’Usine de Transformation des Céréales du Sine à Thiès. Elle y occupe le poste de commerciale, qui lui permet de découvrir les techniques de vente, la compétitivité et le positionnement sur le marché, ainsi que la fidélisation de la clientèle, entre autres. Une belle expérience qui l’a beaucoup marquée, car pour elle la gestion de la relation client était comme ‘‘surveiller du lait sur le feu’’.

Vient le jour où Mme Coura Ndiaye, de l’Usine de Transformation des Céréales, lui parle du programme Jeunes Agriculteurs piloté par Synapse Center, et qui se déroulait à la chambre de commerce de Thiès. Intéressée, elle s'y inscrit avec l'objectif de renforcer ses capacités et de trouver un moyen de venir à bout de tous ces fruits et légumes, qui finissent par pourrir sur place, à défaut d'être vendues ou transformés. L'inspiration lui vint au cours de la formation: elle doit s'investir dans l'agro-business! Ainsi, avec la carrière d'entrepreneur, Angèle ambitionne d’apporter un souffle nouveau au secteur et contribuer concrètement à valorisation de nos productions.

Aujourd’hui, le programme lui a permis de monter son business plan. Elle a aussi bénéficier de coaching chez les moines de Keur Moussa qui sont reconnus pour leurs compétences dans le secteur de la transformation. Son entreprise compte améliorer et apporter une texture nouvelle à la boisson quotidienne des sénégalais, d’où le nom de Saveurs Vicky. D’abord elle sera implantée à Thiès, afin de créer des emplois et aura pour mission de transformer les fruits en jus et sirops. Seulement, pour commencer, elle doit faire face à des défis tels que la concurrence, l’accès aux financements et à la logistique.

Pour elle, ces difficultés ne constitue pas pour autant un frein, car «il faut juste se fixer des objectifs, ne pas avoir peur de se lancer, croire en soi et être rigoureux dans le travail».