english

Amadou Diaw

A 53ans, Amadou Diaw semble avoir passé toute sa vie à étudier et à pratiquer le culte de l’excellence. Président fondateur du Groupe I.S.M (Institut Supérieur de Management), il s’était très tôt engagé à contribuer à l’amélioration de la qualité de l’enseignement supérieur, dans le but de former les futurs leaders africains. Mais avant de se lancer dans cette ambitieuse et noble entreprise, l’homme a capitalisé une solide expérience professionnelle dans divers secteurs, tant au niveau national, qu’international.

Amadou Diaw est un diplômé de la Faculté des Sciences Economiques de Rouen, et de l’Ecole Supérieur de Gestion de Paris. Il bénéficie par la suite de divers programmes de perfectionnement au Bureau International du Travail, puis à l’Institut de la Banque mondiale, à l’Institut pour le développement à Berlin, à Georgetown University (USIA) et à l’Université de Harvard.

Il fait ses premières armes dans le secteur de l’agro-alimentaire chez William Saurin à Lagny-sur-Marne, dans la région parisienne. Cette expérience dans l’industrie sera suivie d’une autre, dans le secteur des assurances, au sein du groupe GMF/FNAC, à Paris. Il retrouvera ce même secteur quelques années plus tard au Sénégal. En effet, il occupera les fonctions de Directeur général Adjoint de la principale société de conseil en assurance du Sénégal, Faugère et Jutheau / SEGECA, membre du groupe leader mondial, le Groupe Marsh and Mc Lennan.

Comme une étoile filante, Amadou Diaw n’en finit pas d’occuper de hautes fonctions à grandes responsabilités. Rien ne l’arrête! Il devient ainsi le Directeur exécutif du Conseil National des Employeurs du Sénégal (CNES), après son retour au pays en 1986. A l’époque, il participa à diverses négociations avec l’Etat, puis avec les Institutions Internationales dans le cadre de la mise en place de la Nouvelle Politique Industrielle du Sénégal (NPI), mais aussi dans le cadre des Politiques d’Ajustement Structurel (PAS). Amadou Diaw pousse encore le bouchon plus loin, et cette fois-ci c’est pour participer activement à la mise en place de nouveaux outils d’appui au secteur privé. Cette expertise sera mise à profit dans les pays de la région Ouest Africaine, à savoir le Mali et la Côte d’Ivoire, pour le compte de la Banque Mondiale. Il siégera ensuite au Conseil d’Administration du Patronat, et aura en charge la commission formation du patronat au Sénégal.

Muri depuis déjà plusieurs années, ce n’est qu’en 1992 que Amadou Diaw lancera l’Institut Supérieur de Management, avec le soutien de ses amis. La première business school privée en Afrique de l’Ouest francophone comptait à ses débuts 25 étudiants à Dakar. Au fil des années, l’institut a étendu ses tentacules à travers le Sénégal et compte à ce jour 8 campus. Aujourd’hui, plus de 3000 jeunes de 30 nationalités y sont formés dans différentes branches.

M. Diaw est par ailleurs:

  • Président de la Conférence des Grandes Ecoles du Sénégal (CGE)
  • Vice Président de la Concertation Nationale sur l’Avenir de l’enseignement Supérieur au Sénégal (CNAES)
  • Membre du Conseil d’Orientation Stratégique de Rouen Business School.
  • Membres de divers groupes de travaildont le Groupe pour le renforcement des capacités en Afrique, African Capacity Building, et le Groupe de travail en charge de la mise en place de l’Université Virtuelle Africaine (UVA).