english

Ablaye Sène

  • Age: 29 ans
  • Projet: Agro-alimentaire
  • Secteur: Transformation et Commercialisation
  • Localité: Dakar
  • Cohorte : Rencjes

Pour Ablaye Sène, l’heure de rester les bras croisés est révolue. Devenu très tôt un jeune entrepreneur, il fait parti de ceux qui croient à la richesse et au potentiel du pays.

Né à Ndoung, un village situé à 137km de Dakar et dont la principale activité dominante est l’agriculture, Ablaye a toujours vu l’opportunité et la nécessité de travailler dans ce secteur. Il intégra rapidement le domaine du commerce et commence à vendre diverses marchandises agro-alimentaires. De là, l’idée de créer une entreprise dans ce domaine naquit. Ce n’est qu’en 2011, après avoir accumulé beaucoup d’expériences qu’il réussit à mettre sur pied Sen Business son projet. Celui ci est une continuité des activités de distribution de produits alimentaires qu’il effectuait, avec cette fois une toute nouvelle touche de transformation et de commercialisation du Café Touba.

Cependant, son projet manquait d’orientation sur le plan marketing, de la gestion et tant d’autres qui ne lui permettait pas d’avoir l’effet escompté. Ce n’est qu’à l’arrivée du programme Jeunes Agriculteurs en 2014 que ses ambitions furent transformées et ses objectifs se réaliser. «Avec le programme Jeunes Agriculteurs, mon entreprise a beaucoup évolué sur le plan financier et organisationnel grâce aux connaissances et savoir-faire acquises durant les formations.»

Nous sommes en 2015, Ablaye s’inscrit à nouveau dans le programme Challenge. Très satisfait de l’ancien programme et de ses résultats, c’est naturellement qu’il s’y engagea avec la volonté d’agrandir son entreprise et de renforcer ses compétences. Comme pour Jeunes Agriculteurs, Ablaye pense que challenge est venu apporter un nouveau souffle à l’épineux problème de l’emploi des jeunes. «Ce programme éveille la conscience des jeunes de toutes les couches sociales. Il les poussent à entreprendre et les invitent à s’auto-prendre en charge.»

Les formations apprises durant le programme lui permirent aujourd’hui de formaliser son entreprise Sen Business et d’avoir un statut juridique. Quant aux expéditions pédagogiques aux Mamelles Jaboot, à la Maison du Consommer Local et aux projets de service communautaire Ablaye a su détecter grâce à ces différentes phases interconnectées du programme, certains points important qu’il pourrait encore amélioré comme l’emballage et l’hygiène de ses produits. «Au sortir de la rencontre d’avec les leaders de ses sociétés, j’ai constaté qu’il me restait beaucoup de chose faire. Ils m’ont indiqué le chemin à emprunter et cela m’a réconforté car j’ai su que j’étais sur la voie de la réussite. En ce qui concerne le PSC, ma cohorte et moi avions travaillé sur la sensibilisation et la commercialisation saine des produits locaux. Cette activité a renforcé mon esprit d’équipe, de partage d’idée et de savoir-faire.»

Comme souhaité à l’entame du programme, Sen Business a connu actuellement une nouvelle extension. Ablaye a ouvert une autre branche qui s’active dans transformation et la commercialisation des fruits et légumes en plus du café touba. Il a recruté une commerciale avec qui il s’est finalement associé. L’entreprise s’agrandit ainsi et recrute même à temps partiel des employés pour lui donner plus de force sur le marché. «Nous sommes parvenu à conquérir une part du marché grâce à la maîtrise de notre secteur. Nous avons joué sur les failles de nos concurrents pour nous imposer et nous positionner en leader. Le programme challenge m’a vraiment aidé à avoir une autre vision du développement, à planifier et à budgétiser. J’ai plus de confiance en l’avenir quant au succès de mon entreprise à l’image de Babacar Ngom de la Sédima.»

C’est sur ces notes, qu’il invite la jeunesse à avoir confiance en eux pour développer leurs propres projets. «En développant de plus en plus l’entreprenariat avec la participation de chaque jeune, nous pouvons espérer à un Sénégal émergent.»