english

Abdoulaye Deme

30 ans

  • Projet: Production Maraîchère
  • Secteur: Agriculture
  • Localité: Thiès

L’herbe n’est pas toujours plus verte chez le voisin. Ce n’est pas Abdoulaye qui vous dira le contraire. Candidat à l’émigration, il fût en Espagne où, les difficiles conditions de vie et de travail l’obligèrent à revenir sur ses pas. Plus tard, il participera au programme Jeunes Agriculteurs qui lui permit de s’affranchir et de lancer sa propre activité.

Issu d’une modeste famille de paysans, Abdoulaye a grandi dans la zone des Niayes. Il finit par quitter l’école au primaire, pour aider ses parents dans les champs.

En grandissant, Abdoulaye est de plus en plus mu par le désir de se réaliser, afin de subvenir aux besoins de sa famille. C’est ainsi qu’il tente l’émigration en Espagne. Une fois sur place, il travaille dans une exploitation agricole, métier qu’il maitrise parfaitement. Cependant l’expérience ne fût pas concluante, car il réalise qu’en fournissant le même effort chez lui, il pourrait dignement gagner sa vie. Face à cette désillusion, il décide de revenir au bercail et continuer à aider ses parents dans le champ familial.

Par le biais d’un ami, il est informé du programme Jeunes Agriculteurs auquel il participera. Grâce au programme, il prît conscience de son potentiel et de sa capacité à surmonter les difficultés. Lui qui jusque là travaillait dans l’exploitation familial, eut au cours de sa formation, le courage de trouver son champ et de se mettre à son compte, ainsi il trace sa propre voie.

Dans l’exercice de son activité, il était jusque là confronté au défi de l’écoulement de sa production. Ce problème a pu être levé dès lors qu’il put compter parmi ses clients un réseau de femmes du marché Kermel.

«Le programme «Jeunes Agriculteurs» m’a permis de capitaliser mon expérience et d’évoluer positivement dans mes activités. Maintenant je me sens beaucoup plus confiant et capable de surmonter les défis.» dit-il fièrement.

Fier de ce qu’il a pu réaliser, Abdoulaye travaille à la recherche de partenaires pour développer son exploitation. Par ailleurs, il est convaincu que seul un accompagnement des jeunes vers l’auto-emploi peut assurer un meilleur avenir à notre pays.